BLACK IS BLACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BLACK IS BLACK

Message par Voyageur du Ciel le Lun 22 Déc - 10:05

Coucou ... je me souviens d'un truc qui m'a interpelée hier au sujet d'un rêve.

Pour de vrai, vendredi, en quittant mon boulot, j'ai vu un ami qui lui ne m'a pas vue, et un truc m'a choquée : il se frottait le nez d'une façon particulière tout en rejoignant notre entreprise, dont il était vraisemblablement sorti ... ce frottement de nez a évoqué en moi la prise de drogue alors que je n'ai aucune connaissance à ce sujet.

Hier, je ne sais pourquoi, j'ai réalisé que j'avais rêvé de cet ami la veille : Je me trouvais sur des marches, je le voyais arriver au loin et ma joie de le revoir était à son comble. Un détail m'a frappée, je portais des bottes dorées ...

Je m'apprêtais à descendre les marches pour aller à sa rencontre quand un homme vêtu de noir est venu de ma droite pour m'empêcher de descendre.
Au même moment, cet ami qui venait vers moi en faisant de grands coucous avec sa main, a été appelé par un autre homme derrière lui ... il a donc fait demi-tour et toute la scène a été plongée dans l'obscurité ... pendant que moi je restais plantée là, en rogne, à ne pas comprendre pourquoi ce couillon de type m'empêchait de retrouver mon pote !

Voilà, Joyeuse Plume, ce que j'ai à partager aujourd'hui ...
J'aimerais bien rêver de raisins colorés et de fleurs des champs lol2 t'as un mode d'emploi ??? Wink
avatar
Voyageur du Ciel

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 56
Location : Entre Tarn et Garonne (Fr)
Humeur : Voyageuse, of course :-)
Date d'inscription : 30/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Black is not so dark!

Message par happyplume le Lun 22 Déc - 13:49

d'abors je me suis dit "j'ai pas de recettes pour rêver de fleurs des champs...". Et puis merde si j'en ai une. Pas une recette miracle, mais une règle de préparation : les rêves sont comme des petits plats sur le feu. Si tu t'éloignes trop longtemps ils crament et tu goutes à la noirceur, au charbon, à l'obscurité. Mais il arrive que pour faire un bon plat, il faille faire chauffer la marmite jusqu'aux belles grosses bulles, à la tempête, et là tu te manges un bon vieux cauchemar, un truc bien flippant ou alors frustrant au possible.
Ton rêve me plait beaucoup, car le thème de l'homme vêtu de noir, l'homme obscur parfois sans visage vient aussi dans les miens.
Je me réfère beaucoup à Jung. Pour lui, l'inconscient est une énergie psychique. Qui dit énergie, dit mouvement, transformation...rien n'est figé. Un homme vêtu de noir peut se transformer en un ange translucide. Il a aussi parlé de l'animus et de l'anima. l'animus étant la partie masculine inconsciente de la femme et l'anima la partie féminine inconsciente de l'homme. Certains de ces successeurs ont élargi la théorie en disant que quelque soit le sexe du rêveur, celui ci porte un anima et un animus donc un couple inconscient en lui.
Dans ton rêve, l'animus apparait sous deux formes : l'ami et l'inconnu.
Ton rêve survient avant le vendredi date à laquelle le rêve se réalise en queqlue sorte. On dit souvent que l'inconscient voit les choses, pressent les évènements importants avant leur réalisation internes ou externes.
Dans le rêve tu n'as pas accès à ton ami. Tu es coupé de lui. Votre relation, votre communication est rendue impossible à cause de la venue oppressante de cet homme inconnu vêtu de noir. Vendredi, tu n'es pas allé vers ton ami, tu dis être restée dans l'observation secrète en queqlue sorte puisqu'il ne t'a pas vu.
Qu'est ce qui t'a empêché d'aller vers lui?
Tu parles d'une impression de drogue...sujet que tu ne connais pas vraiment. Intuitivement, j'associe l'image de l'homme obscur à ton sentiment vis à vis de ce sujet inconnu. C'est commun de penser que la drogue c'est malsain, c'est mauvais pour la santé, c'est synonyme de dépendance, de mal être profond...Ce qui peut aussi faire naitre un sentiment de compassion, une envie d'aider la personne qui prend de la drogue surtout lorsqu'on la connait bien. dans ton rêve tu es heureuse de voir cet ami. Tu n'as aucun a priori, aucun sentiment de rejet.
Or deux choses me marquent. Ton élan pour aller à sa rencontre est une marche descendante : tu dois descendre les escaliers. Un mouvement vers le bas dans un rêve peut s'attribuer à un besoin de matérialisation, une prise de conscience du réel, des réalités de ce monde et la drogue en fait parti. Il s'agit de descendre de son petit nuage rose ou de son pied d'estale protégé par....des énergies devenues obsolètes comme les qu'en dira t on? ou les croyances collectives qui préservent l'ordre établi plus que les sentiments humains. l'homme obscur apparait comme cet ancien protecteur des lieux...A la lecture de ton récit de rêve, je voyais un homme grand avec un manteau long qui me rappelle mon propre protecteur : l'image de l'animus que j'ai construite en étant petite. C'est un homme courageux, fougueux mais triste et solitaire qui porte le fardeau de la justice sans savoir vraiment encore pourquoi, pour qui. C'est un peu comme une image cristalisée de l'égo. Dans ton rêve, tu t'apperçois que ce genre d'énergie masculine n'est pas méchante mais qu'elle t'emprisonne : tu ne peux pas aller vers ton ami, tu ne peux pas descendre de ton pied d'estale! Quelle pensée t'a empêchée ou t'empêche encore d'aller vers ton ami dans la vie consciente? peut être qu'il n'est pas du tout malade au fond? et que la seule maladie qu'il a c'est qu'il n'arrive pas à communiquer pleinement avec les autres, et qu'il rêve de relations plus sincères moins professionnelles. dans ton rêve, tu éprouves déjà un début de rebellion! C'est génial. Tu en as marre d'être prisonnière d'un mâle en toi solitaire et rigide qui a fait le sermon de protéger ton coeur alors qu'en fait il l'empêche de vivre pleinement.
Je pense que tu as l'occasion grâce à ce rêve de te faire évoluer ton animus protecteur. Ou en tous cas de l'interroger. A ta place je mourrai d'envie d'aller vérifier la valeur de mon intuition. Est ce que ton ami prends véritablement de la drogue? Si oui, c'est l'occasion de découvrir si tu as encore besoin de te protéger de cela ou si tu peux y apprendre une forme de compassion vis à vis de cet ami. Si non, c'est une preuve que tes intuitions se fondent sur tes propres projections de peur : la drogue c'est mal! Donc l'inconnu c'est mal! Et que peut être tu es prête à te débarrasser de ces vieux principes(d'où viennet ils? De l'éducation, de la pensée commune sans véritable expérience personnelle?Ou d'une ancienne peur vécue par toi ou ta famille) en t'appuyant sur la colère juste que tu éprouves dans le rêve.
Au fait pour te rassurer, moi aussi en ce moment je rêve de trucs plutôt pas cool : entre les meurtres, les accidents et les vers qui se démultiplient....j'ai de quoi bosser sérieusement sur mes angoisses qui me rendent chèvre!
Pour l'instant je prends du recul...en bord d'océan.
Bonnes fêtes à toi.
Que le p'tit jésus pousse fort en nous tous et qu'on soit bientôt tous enfin en paix et dans la créativité continuelle! Alleluîa......... alien alien cheers cheers
avatar
happyplume

Nombre de messages : 24
Age : 38
Location : alsace
Date d'inscription : 26/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par Chien Blanc Galactique * le Lun 22 Déc - 23:39

Si je peux te rassurer, Martine, je connais aussi ce geste des drogués.. et je l'ai vu sur des gens non drogués, et je l'ai fait moi-même sur moi-même...
à la suite d'opérations de 12 h (suite à un accident)... et ça a duré une année : le temps d'évacuer les anesthésiques.
A l'époque, je ne connaissais pas les moyens de la médecine douce pour évacuer ça plus vite. Ça me faisait une sorte de chaleur autour du nez et de la bouche, et je me suis retrouvée à faire ce même geste que j'avais vu chez des drogués. Et j'ai retrouvé des sensations similaires avec les médicaments pour mes deux maladies chroniques.

Note que je ne peux plus aider les drogués ? j'ai trop donné ? à une époque où je n'avais pas de connaissances thérapeutiques ou d'amour inconditionnel suffisantes ? J'ai vraiment été choquée... J'en ai quand même sorti deux de là... Mais il y en a qui ont disparu, et que j'aimais. Sad

_________________

Claudine





"La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure."
. . . . . . . . . . . . . . . . . .Aurelius Augustinus, dit Saint AUGUSTIN
avatar
Chien Blanc Galactique *
Serviteur
Serviteur

Féminin
Nombre de messages : 1842
Age : 66
Location : Terre - Strasbourg
Humeur : tout arrive !
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par Voyageur du Ciel le Mar 23 Déc - 8:22

Wahou ... un gros merci !

Jolie Plume, qqs éclaircissements ... que j'avais zappés hier ou mal exprimés ... et qui me sont revenus dans l'aprés-midi :

1/ L'inconnu avait un grand manteau noir ... au début il avance son bras droit pour m'empêcher de descendre, mais je lui réponds qu'il va pas m'emmerder, que je le connais pas et qu'il me laisse tranquille. Sur ce, il devient plus agressif dans la présence, plus menaçant et j'avoue que je crains certaines marques d'autorité.

2/ Si, vendredi, je ne suis pas allée vers mon ami, c'est parce que j'étais déjà dans ma voiture en train de quitter le travail, et lui à pied .... j'ai fait signe mais il ne m'a pas vue.

3/ ... le geste du nez ... un leurre ... et c'est ce qui m'est revenu hier : avec l'index dans sa bouche, il frottait fort le dessus de ses dents.

4/ pour répondre à ta question de vécu ou de peur : mon premier compagnon, est décédé d'une overdose d'héroïne quand j'avais 24 ans ...

5/ ma descente des marches était portée d'enthousiasme car ce mec-là, çà fait une quinzaine d'années que je le connais, et nous sommes comme frère et soeur, ce que nous verbalisons souvent ... pour faire rire les copains vu qu'Eugène est noir comme l'ebène et moi, heu, un peu blanche comme un Alkaseltzer à côté de lui lol2 Il dit que je suis une négresse blanche.

Dans mon rêve, je comptais lui demander si tout allait bien pour lui, santé, famille, boulot car je sentais qqchose de lourd. Et ce type du fond qui le détourne représentait, selon mon ressenti, un danger pour lui ; j'avais le sentiment que s'il répondait favorablement à son appel, j'allais perdre cet ami, qu'il serait changé à jamais, même si pour moi il restait le même.

J'ai également repéré, cela grâce à l'épisode de ma tante malade, que j'ai encore en moi le syndrome de sauveur du monde .... et cela rejoint peut-être le piedestal que tu évoques. Les drogués, les taulards etc, ne me posent aucun souci particulier sauf si je ressens une menace envers moi ; mais cela n'est pas propre à ces populations. Pendant qqs mois, j'ai été écrivain public auprès d'une petite maison d'arrêt proche de chez moi, et je n'ai jamais autant appris sur l'etre humain, la compassion, l'entraide, qu'à ce moment-là. Je craignais juste d'être femme au milieu de tous ces hommes, j'avoue que traverser la cour avec tous ces regards braqués me refroidissait un peu.

Un grand merci à toi, en tous les cas, car tes explications font remonter des trucs à la surface ... et c'est pas que du moche Wink ... il est peut-être tant effectivement que j'arrête de m'enfermer moi-même ... Mille baisers à toi, Happy Plume, et tout autant à Klaudine.
avatar
Voyageur du Ciel

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 56
Location : Entre Tarn et Garonne (Fr)
Humeur : Voyageuse, of course :-)
Date d'inscription : 30/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

beaux échanges...

Message par happyplume le Mar 23 Déc - 9:10

je ne sais pas si vous vous connaissez : La dom et claudine...mais vous avez l'air d'avoir un parcours parallèle. je suis la troisième pousse ! Parce que moi aussi j'ai travaillé auprès de toxicomanes. Et moi aussi, j'aimerais travaillé en tant qu'écrivain public. Pas forcément en maison d'arrêt parce qu'aujourd'hui j'ai envie de me faire véritablement plaisir. je suis une formation à distance par le cned et j'aimerais mêler la calligraphie au travail que je vais proposer.
Et c'est drôle parce que ce besoin d'écrire, je l'associe volontiers à une partie animus triste et un peu solitaire, abandonné : un vieil homme dans une caverne, qui collectionne les gros bocaux d'encre de pluie. Je l'ai rencontré lors d'un reiki.
Ah, j'ai vraiment hâte qu'on se voit!
Grosse bise.
Si des données me viennent sur le rêve, je ferai signe.
A bientôt
Michèle
avatar
happyplume

Nombre de messages : 24
Age : 38
Location : alsace
Date d'inscription : 26/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par ladom le Mar 23 Déc - 22:18

Tu veux dire Claudine et Martine, non?
Sinon qq chose m'échappe...
avatar
ladom

Nombre de messages : 777
Age : 46
Location : FRANCE-Auvergne
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par happyplume le Mer 24 Déc - 17:00

Oui....Claudine et Martine! Excousy!
Entre les peseudo maya et les prénoms je m'emêle un peu les neurones.
Michèle
avatar
happyplume

Nombre de messages : 24
Age : 38
Location : alsace
Date d'inscription : 26/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par Voyageur du Ciel le Sam 27 Déc - 9:07

y a pas de mal Mélanie, ni Berthe ni Victorine et encore moins Flora ne se vexeront pour si peu lol2

avatar
Voyageur du Ciel

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 56
Location : Entre Tarn et Garonne (Fr)
Humeur : Voyageuse, of course :-)
Date d'inscription : 30/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLACK IS BLACK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum